Le Programme

Laurent Ballesta est titulaire d'un Master en Biologie Marine et Ecologie. A 23 ans, il complète ses études en découvrant une nouvelle espèce de poisson à la Méditerranée occidentale : le Gobie d'Andromède, Didogobius  schlieweni.

 

Il est le plus jeune photographe à recevoir le « Plongeur d'Or » au Festival International de l'Image Sous Marine d'Antibes, et le seul à l'avoir obtenu trois fois. Il a publié des portfolios dans des magazines majeurs de la presse Française et Internationale (Science, National Geographic International, GQ, Paris-Match, Figaro Magazine, VSD, ça m'intéresse, Daily Mail, Stern, View, Corriere Magazine, Terres Sauvages, Sciences & Vie, etc.) et en aout 2009, il a célébré sa 100e page dans Paris Match. Aujourd'hui il en compte environ 150, un record pour la photographie sous marine dans un magazine général et populaire.

 

Plongeur professionnel, il a été précurseur en utilisant dès 1999 un tout nouvel équipement de plongée sous-marine : le scaphandre recycleur circuit fermé à gestion électronique de mélange, qui offre des perspectives révolutionnaires d'exploration sous-marine pour plonger plus profond et plus longtemps permettant également au plongeur d'être plus discret et silencieux.

 

En 2000, il fonde avec Pierre Descamp, son ami des bancs de l'Université de Montpellier, l'association L'Œil d'Andromède ayant pour but de concilier l'étude océanologique et la valorisation artistique du milieu marin, qui aboutira en 2008 à la création d'une société, Andromède Océanologie.

 

En 2006, Le Sénat de la République Française a rendu hommage à son travail par une exposition photographique publique intitulée « Planète Mers ». Il est le plus jeune photographe à avoir été exposé sur les célèbres grilles du Jardin du Luxembourg à Paris. Vingt expositions autour du monde suivront.

 

En 2007, il prend la photographie la plus profonde jamais faite par un plongeur à - 190 m/625 ft de fond, au large de Nice.

 

Fort de ce savoir-faire en plongée profonde, il réalise en mai 2009, une expédition confidentielle en Afrique du Sud pour réaliser un vieux rêve, plonger avec Gombessa (le nom local du coelacanthe) et ramener la toute première photo du fossile vivant prise par un plongeur à - 120 m/ 395 ft de profondeur.

 

Cette mission conduira à la premiere « Expedition GOMBESSA », 5 ans plus tard, pour effectuer les premieres protocoles scientifiques sur un specimen vivant, à - 120 m/ 395 ft.

En janvier 2014, Laurent Ballesta publie "Gombessa, rencontre avec le coelacanthe" le seul recueil photographique sur le coelacanthe. Il y présente ses meilleures images, celles du poisson mythique et de son environnement; et raconte l'histoire de cette aventure qui a duré 3 ans. Un an plus tard la version anglaise du livre est publiée avec une préface de David Doubilet.

 

Depuis 2013, Laurent a dirigé 4 expéditions Gombessa : dans la baie de Sodwana en Afrique du Sud avec le coelacanthe, en 2014 il plonge pendant 24h à -20m dans la passe sud de Fakarava afin de mieux comprendre le rassemblement des 18.000 mérous qui se reproduisent une fois par an dans cet écrin de la Polynésie Française. En octobre 2015 il part 50 jours en Terre Adelie, en Antarctique afin de réaliser les plongées polaires les plus longues et les plus profondes jamais réalisées. En juin 2014 pendant l'expédition Gombessa II en Polynésie, il découvre un phénomène inattendu : la nuit, 700 requins gris de récif chassent dans une frénésie incroyable, présentant des comportements de prédations uniques. Depuis, il y est retourné tous les ans pour y mener, en été 2017, sa dernière expedition durant laquelle l'équipe aura plongé toutes les nuits pendant 7 semaines afin d'étudier le phénomène et d'en ramener de nouvelles images inédites.

 

 

Le film : GOMBESSA IV, La Génese réalisé par Gil Kébaïli écrit par Gil Kébaïli et Laurent Ballesta produit par ; Les Gens Bien et Andromède Océanologie En 2014, Laurent Ballesta et son équipe se lançaient dans l'expédition GOMBESSA II, Le Mystère Mérou L'équipe s'est installée pendant deux mois aux pieds de la passe Sud de Fakarava, un atoll de Polynésie Française à l'occasion d'un rassemblement de mérous hors du commun en vu de leur reproduction. Cette année là, venue exclusivement pour les étudier, l'équipe à dénombré 18,000 mérous, le plus grand rassemblement connu à ce jour. Amassés dans l'étroite passe, ils tentent de survivre au 700 requins résidents, densité record aussi dévoilée par l'équipe. Mais lors de sa plongée de 24 heures, Laurent Ballesta a constaté que les requins normalement passifs dans la colonne d'eau de jour, se regroupent sur le fond pour chasser la nuit.Cette découverte a bouleversé de nombreuses idées reçues sur la chasse de ces prédateurs et Laurent Ballesta a depuis décidé de revenir chaque année pour mettre en place des protocoles de recherche. « Gombessa IV, La Génese » revient sur ces expéditions qui précèdent « GOMBESSA IV, 700 requins dans la nuit » au cours de laquelle de nombreux procédés d'étude on pu êtres mis en place pour étudier les relations sociales des requins et leurs techniques de chasse en meute. L'homme et le requin ! Une conférence de 45 mn (sujet: pourquoi les requins attaquent-ils ? question (15 à 30 mn) Bien qu'extrêmement rares, les attaques de requins ont un échos médiatique démesuré, qui surfe sur et développe une crainte injustifiée des squales. Cette image négative nuit à la conservation de ces animaux et permet, encore aujourd'hui, une gestion archaïque et inefficace de ces attaques. Les solutions ont du mal à émerger car à ce jour, il n'existe pas de vraies, ou du moins légitimes, hypothèse sur l'explication et la motivation de ces attaques. Eric CLUA étudie le comportement des requins depuis 15 ans et nous présente son hypothèse de travail, en tant que scientifique, pour expliquer les conditions de ces attaques sur l'homme.
Qui est Laurent BALLESTA :
Qui est Eric CLUA :

Après un début de carrière de vétérinaire, je me suis spécialisé en écologie marine, en économie de l’environnement et en éco-anthropologie; je me focalise scientifiquement depuis 2005 sur le rôle des requins au sein des écosystèmes tropicaux.

 

Outre une approche écologique classique, je m’intéresse au comportement des grands requins et à la compréhension des attaques sur l’homme. J’ai écrit de nombreux articles scientifiques et un livre sur le sujet, et je milite pour la conservation des requins à travers les media écrits et télévisés, voire des conférences grand public. Formé par mon père dès l’âge de 5 ans à la plongée en scaphandre et à la chasse sous-marine, je suis instructeur national d’apnée.

 

J’ai formé des dizaines d’encadrants en apnée, j’ai écrit plusieurs ouvrages et des dizaines d’articles de magazines sur le sujet de la faune ou de la chasse sous-marines, assujettis de centaines de photos personnelles. A travers la photo sous-marine, j’ai découvert la vidéo et le cadrage en plongée autonome et je suis devenu scaphandrier professionnel.

 

 J’ai réalisé mon premier documentaire en 2002, qui m’a permis d’obtenir la même année ma première palme d’or au festival mondial de l’image sous-marine à Antibes. Dans la foulée j’ai réalisé une douzaine de films et contribué à autant, en tant que cadreur ou simplement acteur. Aussi rugbyman accompli, pilote d’avion, chasseur et pêcheur sur quasiment tous les continents et les océans du Monde, j’ai cumulé une expérience de globe-trotteur touche-à-tout dont je révèle sur ce site quelques facettes, à la portée de certains de mes contemporains, en veillant à ce que la passion et l’envie de partager n’engendrent pas un péché d’orgueil…

Nous contacter

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

Le Programme
Le film : GOMBESSA IV, La Génese réalisé par Gil Kébaïli écrit par Gil Kébaïli et Laurent Ballesta produit par ; Les Gens Bien et Andromède Océanologie En 2014, Laurent Ballesta et son équipe se lançaient dans l'expédition GOMBESSA II, Le Mystère Mérou L'équipe s'est installée pendant deux mois aux pieds de la passe Sud de Fakarava, un atoll de Polynésie Française à l'occasion d'un rassemblement de mérous hors du commun en vu de leur reproduction. Cette année là, venue exclusivement pour les étudier, l'équipe à dénombré 18,000 mérous, le plus grand rassemblement connu à ce jour. Amassés dans l'étroite passe, ils tentent de survivre au 700 requins résidents, densité record aussi dévoilée par l'équipe. Mais lors de sa plongée de 24 heures, Laurent Ballesta a constaté que les requins normalement passifs dans la colonne d'eau de jour, se regroupent sur le fond pour chasser la nuit.Cette découverte a bouleversé de nombreuses idées reçues sur la chasse de ces prédateurs et Laurent Ballesta a depuis décidé de revenir chaque année pour mettre en place des protocoles de recherche. « Gombessa IV, La Génese » revient sur ces expéditions qui précèdent « GOMBESSA IV, 700 requins dans la nuit » au cours de laquelle de nombreux procédés d'étude on pu êtres mis en place pour étudier les relations sociales des requins et leurs techniques de chasse en meute. L'homme et le requin ! Une conférence de 45 mn (sujet: pourquoi les requins attaquent-ils ? question (15 à 30 mn) Bien qu'extrêmement rares, les attaques de requins ont un échos médiatique démesuré, qui surfe sur et développe une crainte injustifiée des squales. Cette image négative nuit à la conservation de ces animaux et permet, encore aujourd'hui, une gestion archaïque et inefficace de ces attaques. Les solutions ont du mal à émerger car à ce jour, il n'existe pas de vraies, ou du moins légitimes, hypothèse sur l'explication et la motivation de ces attaques. Eric CLUA étudie le comportement des requins depuis 15 ans et nous présente son hypothèse de travail, en tant que scientifique, pour expliquer les conditions de ces attaques sur l'homme. Qui est Laurent BALLESTA :
Qui est Eric CLUA :
Nous contacter
Le Programme
Le film : GOMBESSA IV, La Génese réalisé par Gil Kébaïli écrit par Gil Kébaïli et Laurent Ballesta produit par ; Les Gens Bien et Andromède Océanologie En 2014, Laurent Ballesta et son équipe se lançaient dans l'expédition GOMBESSA II, Le Mystère Mérou L'équipe s'est installée pendant deux mois aux pieds de la passe Sud de Fakarava, un atoll de Polynésie Française à l'occasion d'un rassemblement de mérous hors du commun en vu de leur reproduction. Cette année là, venue exclusivement pour les étudier, l'équipe à dénombré 18,000 mérous, le plus grand rassemblement connu à ce jour. Amassés dans l'étroite passe, ils tentent de survivre au 700 requins résidents, densité record aussi dévoilée par l'équipe. Mais lors de sa plongée de 24 heures, Laurent Ballesta a constaté que les requins normalement passifs dans la colonne d'eau de jour, se regroupent sur le fond pour chasser la nuit.Cette découverte a bouleversé de nombreuses idées reçues sur la chasse de ces prédateurs et Laurent Ballesta a depuis décidé de revenir chaque année pour mettre en place des protocoles de recherche. « Gombessa IV, La Génese » revient sur ces expéditions qui précèdent « GOMBESSA IV, 700 requins dans la nuit » au cours de laquelle de nombreux procédés d'étude on pu êtres mis en place pour étudier les relations sociales des requins et leurs techniques de chasse en meute. L'homme et le requin ! Une conférence de 45 mn (sujet: pourquoi les requins attaquent-ils ? question (15 à 30 mn) Bien qu'extrêmement rares, les attaques de requins ont un échos médiatique démesuré, qui surfe sur et développe une crainte injustifiée des squales. Cette image négative nuit à la conservation de ces animaux et permet, encore aujourd'hui, une gestion archaïque et inefficace de ces attaques. Les solutions ont du mal à émerger car à ce jour, il n'existe pas de vraies, ou du moins légitimes, hypothèse sur l'explication et la motivation de ces attaques. Eric CLUA étudie le comportement des requins depuis 15 ans et nous présente son hypothèse de travail, en tant que scientifique, pour expliquer les conditions de ces attaques sur l'homme.
Qui est Laurent BALLESTA :
Qui est Eric CLUA :
Nous contacter
Le Programme
Le film : GOMBESSA IV, La Génese réalisé par Gil Kébaïli écrit par Gil Kébaïli et Laurent Ballesta produit par ; Les Gens Bien et Andromède Océanologie En 2014, Laurent Ballesta et son équipe se lançaient dans l'expédition GOMBESSA II, Le Mystère Mérou L'équipe s'est installée pendant deux mois aux pieds de la passe Sud de Fakarava, un atoll de Polynésie Française à l'occasion d'un rassemblement de mérous hors du commun en vu de leur reproduction. Cette année là, venue exclusivement pour les étudier, l'équipe à dénombré 18,000 mérous, le plus grand rassemblement connu à ce jour. Amassés dans l'étroite passe, ils tentent de survivre au 700 requins résidents, densité record aussi dévoilée par l'équipe. Mais lors de sa plongée de 24 heures, Laurent Ballesta a constaté que les requins normalement passifs dans la colonne d'eau de jour, se regroupent sur le fond pour chasser la nuit.Cette découverte a bouleversé de nombreuses idées reçues sur la chasse de ces prédateurs et Laurent Ballesta a depuis décidé de revenir chaque année pour mettre en place des protocoles de recherche. « Gombessa IV, La Génese » revient sur ces expéditions qui précèdent « GOMBESSA IV, 700 requins dans la nuit » au cours de laquelle de nombreux procédés d'étude on pu êtres mis en place pour étudier les relations sociales des requins et leurs techniques de chasse en meute. L'homme et le requin ! Une conférence de 45 mn (sujet: pourquoi les requins attaquent-ils ? question (15 à 30 mn) Bien qu'extrêmement rares, les attaques de requins ont un échos médiatique démesuré, qui surfe sur et développe une crainte injustifiée des squales. Cette image négative nuit à la conservation de ces animaux et permet, encore aujourd'hui, une gestion archaïque et inefficace de ces attaques. Les solutions ont du mal à émerger car à ce jour, il n'existe pas de vraies, ou du moins légitimes, hypothèse sur l'explication et la motivation de ces attaques. Eric CLUA étudie le comportement des requins depuis 15 ans et nous présente son hypothèse de travail, en tant que scientifique, pour expliquer les conditions de ces attaques sur l'homme. Qui est Laurent BALLESTA :
Qui est Eric CLUA :
Nous contacter
Le Programme
Qui est Laurent BALLESTA :
Le film : GOMBESSA IV, La Génese réalisé par Gil Kébaïli écrit par Gil Kébaïli et Laurent Ballesta produit par ; Les Gens Bien et Andromède Océanologie En 2014, Laurent Ballesta et son équipe se lançaient dans l'expédition GOMBESSA II, Le Mystère Mérou L'équipe s'est installée pendant deux mois aux pieds de la passe Sud de Fakarava, un atoll de Polynésie Française à l'occasion d'un rassemblement de mérous hors du commun en vu de leur reproduction. Cette année là, venue exclusivement pour les étudier, l'équipe à dénombré 18,000 mérous, le plus grand rassemblement connu à ce jour. Amassés dans l'étroite passe, ils tentent de survivre au 700 requins résidents, densité record aussi dévoilée par l'équipe. Mais lors de sa plongée de 24 heures, Laurent Ballesta a constaté que les requins normalement passifs dans la colonne d'eau de jour, se regroupent sur le fond pour chasser la nuit.Cette découverte a bouleversé de nombreuses idées reçues sur la chasse de ces prédateurs et Laurent Ballesta a depuis décidé de revenir chaque année pour mettre en place des protocoles de recherche. « Gombessa IV, La Génese » revient sur ces expéditions qui précèdent « GOMBESSA IV, 700 requins dans la nuit » au cours de laquelle de nombreux procédés d'étude on pu êtres mis en place pour étudier les relations sociales des requins et leurs techniques de chasse en meute. L'homme et le requin ! Une conférence de 45 mn (sujet: pourquoi les requins attaquent-ils ? question (15 à 30 mn) Bien qu'extrêmement rares, les attaques de requins ont un échos médiatique démesuré, qui surfe sur et développe une crainte injustifiée des squales. Cette image négative nuit à la conservation de ces animaux et permet, encore aujourd'hui, une gestion archaïque et inefficace de ces attaques. Les solutions ont du mal à émerger car à ce jour, il n'existe pas de vraies, ou du moins légitimes, hypothèse sur l'explication et la motivation de ces attaques. Eric CLUA étudie le comportement des requins depuis 15 ans et nous présente son hypothèse de travail, en tant que scientifique, pour expliquer les conditions de ces attaques sur l'homme.
Qui est Eric CLUA :
Nous contacter